Publications

Tendances régionales Hauts de France - février 2017

En février, la production industrielle régionale a légèrement reculé, du fait notamment d’un repli dans la branche agro-alimentaire et d’une nouvelle contraction de la fabrication de matériels de transport. L’évolution de la demande globale est restée favorable, les marchés intérieurs ayant connu un regain de dynamisme. Les industriels continuent de juger leurs carnets satisfaisants. À court terme, les prévisions
d’activité sont orientées à la hausse dans tous les secteurs.

pour en savoir plus, télécharger le document


Résultats de l'enquête : Les entreprises en Région Hauts-de-France - Bilan 2016 et Perspectives 2017

Après une année 2015 marquée par une reprise graduelle de l’activité, le climat des affaires s’est encore très légèrement redressé en 2016. L’exercice a cependant été marqué par un trou d’air durant le second trimestre, marqué par des mouvements sociaux : le PIB a reculé de 0,1 %, avant de rebondir ensuite progressivement. L’indicateur du climat des affaires dans l’industrie se situait ainsi à 102 en décembre, soit son niveau le plus élevé depuis mai 2011. La situation s’est aussi nettement améliorée dans le secteur du bâtiment. La reprise plus franche de l’activité en zone euro a globalement bénéficié à l’économie française, mais cette dernière a aussi pâti des difficultés persistantes de certains grands pays émergents. Le Brexit n’a pour le moment pas eu un impact significatif sur l’économie française.

En 2016, le PIB devrait progresser d’1,1 %, soit un rythme comparable à celui de 2015 (1,2 %) mais en progrès par rapport à 2014 (0,7 %). Les ménages ont poursuivi leurs dépenses de consommation (+1,8 % en 2016 après +1,5 % en 2015 et +0,7 % en 2014) et ont repris leurs investissements (+1,5 % après -0,8 % et -3,5 %), notamment dans l’immobilier. Cette amélioration a aussi été portée par la reprise confirmée de l’investissement des entreprises (+4,3 % après +2,7 % et +1,4 %) toujours soutenu par l’allégement de leurs charges. La contribution au PIB de la demande intérieure est de 1,9 point en 2016 après 1,3 en 2015.

pour en savoir plus …


Tableau de bord mensuel de l'activité industrielle - Résultats de décembre 2016

En décembre 2016, la production manufacturière fléchit à nouveau, après un net rebond en novembre (- 0,8 % après + 2,3 %). À l’exception de la fabrication d’équipements électriques, électroniques, informatiques et de la fabrication de machines (+ 0,2 %), tous les grands secteurs baissent, en particulier, la cokéfaction et raffinage (- 4,3 %) interrompant trois mois de hausses consécutives. La fabrication d’autres matériels de transport (- 4,1 %) et la réparation et installation de machines et d’équipements (- 1,8 %) expliquent principalement cette baisse. À l’inverse, l’industrie chimique (+ 1,5 %) et la fabrication de machines et équipements n.c.a. (+ 3,9 %) contribuent à la hausse. À noter le quasi-arrêt de la fabrication de produits à base de tabac (- 95 %).

Sur l’ensemble des marchés (marché intérieur et à l’exportation), les prix de production des produits manufacturés augmentent en décembre (+ 0,8 % après + 0,0 % en novembre). Sur un an, la hausse par rapport à décembre 2015 s’établit à + 1,4 %, dont une augmentation de + 39,3 % pour les seuls produits du raffinage, les évolutions étant quasi stables pour les autres regroupements de produits.

pour en savoir plus …


Tendances régionales Hauts de France - janvier 2017

En janvier, l’activité économique régionale reste globalement bien orientée.

Dans l’industrie, après la hausse du mois précédent, la production globale s’est stabilisée sous l’effet d’une forte diminution des filières automobile et équipements électriques. La demande globale, soutenue par les commandes étrangères, a continué de progresser. Portés par des carnets de commandes toujours satisfaisants, les industriels anticipent une hausse de l’activité dans les prochaines semaines.

pour en savoir plus, téléchargez le document


Tableau de bord mensuel de l'activité industrielle - Résultats de novembre 2016

En novembre 2016, la production manufacturière rebondit après deux mois de baisses consécutives (+ 2,3 % après – 0,6 % et – 1,6 % respectivement en octobre et septembre). À l’exception de la fabrication d’équipements électriques, électroniques, informatiques et de machines qui demeure stable, tous les grands secteurs croissent, notamment la cokéfaction et raffinage (+ 6,3 %) pour le troisième mois consécutif et la fabrication de matériels de transport (+ 3,4 %) pour le deuxième mois consécutif. La fabrication de denrées alimentaires, de boissons et de produits à base de tabac (+ 1,3 %) et celle d’autres produits industriels (+ 3,0 %) rebondissent.

Les prix de production des produits manufacturés se stabilisent en novembre (- 0,1 % après + 0,5 % en octobre). Sur un an, par rapport à novembre 2015, le recul est désormais limité (- 0,4 % après – 0,3 % en octobre contre – 3,6 % en avril 2016)

pour en savoir plus …


Futur de la fabrication additive

Un état des lieux détaillé couvre l’ensemble des composantes du marché : les diverses catégories d’acteurs concourant à l’offre, les utilisateurs (secteurs industriels et grand public) et les écosystèmes, sources de synergies entre les différentes initiatives.Le diagnostic met en lumière les opportunités offertes par la fabrication additive, tant en matière de compétitivité pour les entreprises que d’initiatives à impulser dans les territoires. Quatre scénarios prospectifs illustrent les axes de développement potentiels du marché, en identifiant les freins et les leviers susceptibles de les conditionner : un scénario « prototypage et expérimentation », un scénario « industrialisation de la personnalisation », un scénario « production série et gains de performance » et un scénario « évolution de la chaîne de valeur ».

pour en savoir plus et télécharger les documents …


Tendances régionales Hauts de France - Décembre 2016

La production industrielle s’est encore inscrite en hausse dans l’ensemble des secteurs, à l’exception de celui de l’agro-alimentaire. Les entrées de commandes, soutenues par une demande intérieure dynamique, ont continué d’augmenter. Confortés par le niveau satisfaisant des carnets de commandes, les industriels annoncent une croissance d’activité plus modérée pour les prochains mois et des baisses d’effectifs.

Dans les services, l’activité et la demande ont encore enregistré une augmentation, à l’exception de l’hébergement-restauration. Les volumes d’affaires devraient rester en progression dans les prochaines semaines.

Pour le BTP, l’activité est en hausse dans tous les secteurs. Toujours favorables dans le bâtiment, les carnets de commandes apparaissent insuffisamment garnis dans les travaux publics. À court terme, une augmentation de l’activité est anticipée par l’ensemble de la profession.

télécharger le numéro de décembre


Les chiffres clés de l'industrie - Edition 2016

L’industrie manufacturière représente 10 % du PIB en 2015. Les principaux secteurs sont la chimie, la pharmacie, le caoutchouc et les minéraux (22,7 % de la valeur ajoutée de l’industrie manufacturière) et les produits agroalimentaires (20,4 %).
Au deuxième trimestre 2016, l’industrie manufacturière employait 2,7 millions de salariés.
Les branches industrielles ont dépensé 23,3 milliards d’euros en R&D en 2014, soit près des trois quarts des dépenses intérieures de R&D des entreprises.

lien de téléchargement des chiffres clés 2016


Tableau de bord de l'emploi salarié - 3ème trimestre 2016

Au troisième trimestre 2016, la hausse de l’emploi dans les secteurs concurrentiels non agricoles s’amplifie par rapport au trimestre précédent (+ 57 300 salariés après + 39 700). Cette accélération est portée par l’emploi intérimaire qui rebondit (+ 29 500 intérimaires après – 200) alors que la hausse de l’emploi direct ralentit (+ 27 800 salariés après + 39 900). Sur un an, la croissance de l’emploi dans les secteurs concurrentiels non agricoles est sensible (+ 211 400 postes après 181 500). Il s’agit de la plus forte hausse sur un an depuis le premier trimestre 2008.

pour en savoir plus …


Tableau de bord de l'activité industrielle - septembre 2016

La production manufacturière se replie après le bond en août (- 1,1 % après + 2,4 % en août). Excepté la fabrication de denrées alimentaires et de boissons (+ 0,9 % après + 1,3 %) et celle de la cokéfaction et raffinage (+ 1,3 % après – 1,6 %), la production des grands secteurs baissent, notamment la fabrication d’équipements électriques, électroniques, informatiques et machines (- 4,9 % après + 7,2 %) et celle de matériels de transports (- 1,8 % après + 3,2 %). Les prix de production des produits manufacturés se redressent très légèrement en septembre (+ 0,2 % après – 0,1 % et – 0,2 % respectivement en août et juillet). Sur un an, le recul s’atténue (- 1,1 % contre – 1,7 % en août).

Télécharger le tableau de bord